J’ai interviewé Véronique DIARRA, professeure de français et auteure de plusieurs romans dont son dernier s’intitule « Non, je ne me tairai plus ».

Au cours de cet entretien convivial et passionnant, elle nous parle de sa démarche, de son inspiration, et surtout de la perspective éducative abordée par son roman, dans un monde où il n’est pas toujours évident pour les minorités et les faibles de se faire respecter et traiter normalement.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé son approche pédagogique et je recommande fortement la lecture de son ouvrage aux élèves de tous âges, à leurs parents et à tous les établissements scolaires qui recherchent du matériel éducatif pour sensibiliser leurs élèves contre les comportements racistes en milieu (péri-)scolaire.

Ci-dessous un extrait de cet interview vidéo.

 

Synopsis :

Audrey, une collégienne noire très réservée, et plutôt bonne élève, est victime de brimades, de harcèlement moral, d’agressions et d’actes racistes.

Elle cesse de pleurer le jour où elle a le courage de se confier à sa famille et aux professeurs.

Véronique Diarra, elle-même professeur des écoles, dépeint une réalité qui n’est pas toujours visible aux yeux de tous.

Malgré les lois et les valeurs de la République, l’école est une institution où s’affrontent encore souvent les différences. Des jeunes de deux mondes qui s’opposent : riches pauvres, enfants d’immigrés ou natifs de France.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés

53 − = 44

   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis